Sélectionner une page

La combinatoire

La combinatoire

Définition

La combinatoire est un mécanisme qui permet au lecteur débutant, voire au lecteur expert, qui se retrouve face à un nouveau mot ou bien à un mot inconnu, de pouvoir le décoder.

Comment le lecteur s’y prend-il ? en fusionnant les sons qui composent le mot.

Explications de la combinatoire

Prenons quelques exemples à partir des mots les plus fréquents dans la langue française, c’est-à-dire ceux que l’on rencontre le plus régulièrement dans les textes.

Si je prends le terme : homme. Celui-ci a deux syllabes : hom-me.

Si j’avais le droit de l’écrire de manière phonétique, c’est-à-dire sans respecter l’orthographe du mot, je pourrais le noter ainsi : ome.

La lettre ‘O’ tout seul ne donnerait que le son [o].

Les deux lettres ‘OM’ donnerait le son [on].

Et l’association des trois lettre ‘ome’ avec l’ajout du ‘e’ permet d’avoir le mot suivant : [o|me].

A la question : Qu’est-ce que la combinatoire ? Une des réponses possible est de dire que c’est la capacité pour l’enfant de réussir à associer ‘o’ + ‘me’.

La phrase… Il y a un homme pourrait s’écrire de manière phonétique il i a in ome.

Prenons un second exemple avec le mot ‘deux’ avant d’aborder les freins à la mise en place de cette combinatoire.

Deux contient une lettre muette.

La combinatoire se situe dans la capacité de l’enfant d’associer les deux sons : ‘d’ + ‘eu’ [oe].

D + EU donne bien DEU(x). La lettre ‘x’ située en final ne s’entendant pas (lettre muette).

[sc:Adsense468]

Les freins

Voyons à présent les freins. Il y en a deux principaux.

Le premier frein est quand votre enfant confond le nom et le son des lettres et lire, du coup, le mot ‘homme’ > ‘acheoaimeaimee’ ou bien lire le terme ‘deux’ de la manière suivante > ‘déeux’.

Dans ce cas il est important de lui expliquer que chaque lettre de l’alphabet porte un nom mais également un son.

Il peut également avoir bien compris la combinatoire mais ne pas savoir que la lettre ‘h’ en attaque ne se prononce pas’… le gênant ainsi pour lire le début du mot ‘homme’ ou bien que ‘e’ + ‘u’ se sonorise /eu/ dans le terme ‘deux’ (le ‘x’ ne se prononçant pas également même si cela est moins gênant car situé en fin du mot).

Pour terminer, nous vous proposons un exercice permettant de bien faire la distinction entre ‘nom’ et ‘son’. C’est l’épellation. En effet, quand un enfant est capable d’épeler un mot des deux façons : nom et son… c’est la preuve qu’il a compris cette différence et que le problème ne vient pas de là. Prenons le mot par exemple : ‘contre’.

Nom des lettres > c o n t r e

Son des lettres > k on te r(e)

Deuxième frein, la combinatoire est trop bien comprise par l’enfant. Prenons le mot bol, dans la phrase : « Je bois mon chocolat chaud le matin dans un bol ».

Lire le mot bol, bol est déjà un exploit car normalement si on appliquait la règle de manière puriste on devrait dire beole. C’est-à-dire BE (b) + OLE (ol).

En fait, réussir à combiner, c’est déjà réussir pour l’enfant à abstraire et à faire comme si les petits sons ‘e’ qui traînent au bout des lettres consonnes n’existaient pas. En effet, on ne lit pas le terme bateau > beateau mais bel et bien bateau.

Vous voyez, savoir-lire est un apprentissage difficile.

 

Leçons associées à « la combinatoire »

 

Vous avez aimé cet article ? partagez-le :