La pratique du yoga au CP .. Et si vous vous y mettiez ?

Je suis une jeune maîtresse de CP. Jeune mais avec déjà quelques années d’enseignement derrière moi. Et d’expérience aussi. Mais cette année, ma classe est particulièrement active, voire turbulente.

Difficile de tenir 30 petites têtes, avides de connaissance, mais qui se laissent souvent perturber par tout et n’importe quoi. Bref, parce que je le pratique au quotidien, j’ai décidé de tester le yoga sur mes élèves. Retour d’expérience…plutôt positive.

D’abord les bienfaits du yoga pour la classe

Pour l’adulte que je suis, soumise à nombre de sollicitations et au stress du quotidien, le yoga est une parenthèse bienfaisante. Il m’apporte calme, sérénité, il me permet de me recentrer sur moi, d’accorder une attention particulière à mon corps et mon esprit. Pour les enfants, c’est la même chose.

L’année de CP étant une année charnière, les jeunes élèves sont soumis à un rythme soutenu, fait d’apprentissages multiples. Sans parler des sollicitations extérieures. Certains éprouvent des difficultés à se concentrer, à fixer leur esprit. Voire à accepter l’autre. Des difficultés palpables au sein d’une classe, qui plus est de 30 élèves, tous différents.

Le yoga s’avère être un moyen de canaliser leur énergie, de fixer leur attention à un moment donné, d’améliorer leur concentration. Bien sûr, tous n’ont tirent pas les mêmes avantages mais, d’une façon générale, la prise de conscience de leur corps et de leur esprit est bénéfique. Lors d’une séance de yoga, ils parviennent à se focaliser sur leurs émotions, leurs sentiments du moment, et appréhendent la suite de la journée avec plus de sérénité. Ils gagnent même en confiance, en assurance. Visiblement et durablement.

le yoga à l'école primaire a de nombreux bienfaits pour notre classe

Apprendre à respirer, favoriser la concentration, le yoga à l’école créait des conditions propices à l’apprentissage et la confiance en soi

Et je l’ai ressenti sur l’ambiance même de la classe. Les enfants apprennent à se parler, à se comporter avec leurs camarades différemment. Plus dans l’empathie, dans l’écoute. En gérant leurs émotions, leur stress, ils comprennent et acceptent ceux des autres. Résultat, une classe qui vit le vivre ensemble dans la bienveillance. Alors, bien sûr, parfois, ça déborde encore mais le yoga leur ouvre une nouvelle voie. Pour vivre en accord avec eux-mêmes et avec les autres.

Et autre bienfait non négligeable pour les enfants, le gain en souplesse et en vitalité du corps.

Comment fait-on pour développer le yoga en CP ?

D’abord, la pratique du yoga ne peut être mise en œuvre qu’avec l’autorisation du chef d’établissement. Et des parents. Mais surtout en accord avec les enfants. Une séance imposée n’aura aucun bénéfice. Si, pour une raison ou une autre, un enfant ne veut pas participer, ne le forcez surtout pas. Une autre fois sera peut-être la bonne.

Inutile aussi de vous préciser que le yoga doit être pratiqué hors de toute croyance ou mysticisme. Mais plutôt dans une approche laïque, comme tout autre enseignement.

Ensuite, il faut trouver le bon support. En tant que pratiquante, j’ai forcément des bases d’où ma facilité à faire passer les choses. Pour les enseignants moins au fait de la pratique, il existe une multitude de supports écrits, vidéos, audios pour commencer. A trouver sur Internet ou auprès d’éditeurs spécialisés en pédagogie.

Et puis, pour ceux qui veulent aller plus loin, l’association RYE (Recherche sur le yoga dans l’éducation), titulaire d’un agrément de l’Éducation nationale depuis 2013, propose des formations aux enseignants, déjà pratiquants à titre personnel. Tous les détails sur www.rye-yoga.fr

Vous pouvez aussi de nombreux conseils et informations pour mettre en place la pratique du yoga en classe avec vos élèves en primaire comme sur ce site qui vous donnera des ressources pour enseigner le yoga à l’école.

Quelques séances simples pour « tester » la pratique du yoga avec vos élèves à l’école

Comme il faut bien commencer par le début, on peut tirer profiter du temps dédié aux activités physiques. D’abord expliquer ce qu’est le yoga. Avec des mots simples, à leur portée. Puis les inviter à se concentrer sur l’inspiration par le nez, l’expiration par la bouche. Ce temps de respiration s’accompagne forcément d’un retour au calme.

Et puis, ensuite, on essaie quelques postures. Beaucoup d’entre elles renvoient à des animaux. Automatiquement, leur imagination travaille et ils adhèrent. Faire la posture du papillon, de la grenouille, du chien ou du chat, du cobra…a ce petit côté ludique primordial pour des enfants de cet âge.

on fait du yoga à l'école avec notre maitresse de CP

Apprendre à faire quelques postures avec les enfants de la classe est un vrai plaisir, le côté ludique plaît aux élèves

Enfin, on finit par un temps de relaxation, allongé sur le sol, pour inspirer et expirer doucement.

Le retour à la « réalité » se fait lentement. Au rythme de chacun.

Renouveler l’expérience pour en faire un rituel

A force de pratiquer, les enfants ont assimilé les postures principales, d’autres sont venues les compléter. Et ils sont devenus demandeurs de ces temps pour eux. Parfois, on s’accorde un temps court pour commencer la journée, d’autres fois, on investit la salle de motricité pour une séance plus longue. Mais toujours dans le respect des envies de chacun.

Dire que la pratique du yoga est magique serait peut-être exagéré mais apprendre à bouger leur corps en harmonie avec leur esprit ne peut que favoriser leur équilibre. Au sens propre mais surtout au sens figuré.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire