Sélectionner une page

La lecture et la grammaire

Lecture et grammaire au CP

La langue est une Institution ; c’est en même temps un contrat au sein d’un groupe d’individus. Chaque fois que nous parlons, que nous lisons, que nous écrivons, nous gageons notre pensée sur le papier de nos paroles. Le rôle des grammairiens est de contrôler en quelque sorte les termes de cette convention afin de surveiller son efficacité dans la communication.

La grammaire, définition

La grammaire est donc cet « art qui enseigne à écrire et à parler correctement ». Cette définition empruntée au Que sais-je ? écrit par Pierre GUIRAUD intitulé la Grammaire oublie que celle-ci sert également à mieux lire. D’ailleurs la grammaire est née vers le IIIème siècle avant notre ère, de la nécessité d’expliquer des textes archaïques comme Homère dans la Grèce d’Alexandrie.

A quoi sert la grammaire ?

La grammaire permet d’exprimer les notions contenues dans la phrase (ou le texte) et les relations entre ces notions. La grammaire permet ainsi d’établir des liens entre les mots qui donnent une logique au discours voire une compréhension psychologique au texte. Elle peut également apporter des informations stylistiques sur la plume de l’auteur. Finalement la grammaire délimite le discours, le structure et permet ainsi au lecteur d’en dégager des îlots de compréhension phrase par phrase avant de passer à la compréhension globale du texte puis de l’œuvre intégrale. La grammaire aide à la compréhension du texte lu, tout comme l’orthographe.

La grammaire de phrase

La première étude de la grammaire concerne la phrase simple au niveau du cours préparatoire. La grammaire de texte sera vue de manière explicite au collège. Cette notion de phrase est également essentielle pour qu’un enfant comprenne ce qu’il lise puisque le sens commence de la Majuscule jusqu’au Point. A ce titre, les marques de ponctuation et leur usage doivent être repérés par les enfants et étudiés bien évidemment en classe de cours préparatoire. Ce sont les premières marques de délimitation du discours écrit.

Le fait que les enfants soient aussi capables d’identifier un verbe, un nom, un article, un adjectif qualificatif et un pronom personnel aide aussi dans la compréhension de chacun de ses mots qui n’ont pas le même poids sémantique dans la phrase. C’est le chemin vers l’interprétation.

De même, la question des temps des verbes influent sur le niveau de compréhension du texte lu. Progressivement, les élèves du cours préparatoire apprennent à distinguer le présent, le futur et le passé.

Les verbes les plus fréquents comme être et avoir sont travaillés dans les 4 temps les plus utilisés à l’indicatif : présent, futur, imparfait et passé composé.

D’autres verbes se rajouteront ensuite en classe comme faire, aller, dire et venir.

Enfin, la connaissance des marques du pluriel et de genre sera entamée mais acquise seulement à l’issue du CE1.

 Leçons associées au lien lecture / grammaire