Sélectionner une page

La Gestion de la virgule au CP

La gestion de la virgule au CP

 

La virgule et son sens

Lorsqu’un enfant rencontre dans un texte une virgule, il doit pouvoir la prendre en compte au niveau du sens qu’elle apporte dans la phrase. Pour cela, il doit être en mesure de la repérer comme signe de ponctuation.

L’introduction d’une virgule au sein d’une phrase permet donc à l’auteur soit de mieux articuler son discours écrit ou d’ajouter un complément d’information à l’idée principale de la phrase.

Articuler son discours

Prenons quelques exemples de phrases :

« En effet, j’ai fait une bêtise. »

« Pour se préparer convenablement à un examen, il vaut mieux anticiper les révisions. »

« Mais d’une part, ce qu’ils recouvrent précisément peut profondément différer. D’autre part, les actions… »

Ces trois exemples montrent le rôle que joue la virgule en établissant soit une relation de cause à effet, soit en priorisant le discours. La virgule contribue au sens global de la phrase.

Ajouter une information au discours existant

Prenons l’exemple suivant :

« Dans la sphère éducative, les mots, dès lors qu’ils sont assez généraux, font souvent l’unanimité. »

Les blocs ‘Dans la sphère éducative’ et ‘dès lors qu’ils sont assez généraux’ apportent des informations complémentaires à propos des mots que l’on utilise dans réellement les définir au préalable (idée principale de la phrase). La virgule permet cet effet de style.

La présence de la virgule dans un texte permet donc deux effets principaux :

–     Une aide au développement du discours (structuration).

–     Une aide à l’enrichissement du discours (information).

Ainsi, la virgule permet la poursuite d’une idée, l’ajout d’une information non essentielle entre deux parenthèses ou bien encore, l’annonce d’une énumération (liste).

Si l’enfant doit lire le texte à haute voix, la prise en compte de la virgule lui permettra de prendre à nouveau sa respiration, et de poursuivre la lecture du texte plus sereinement sans perdre son souffle.

La gestion de la virgule remplit donc des rôles divers et souvent complémentaires en lecture silencieuse et en lecture à haute voix.

En dehors de toutes ces considérations techniques, la virgule doit être reconnue par l’enfant comme à la fois un signe de ponctuation à part entière et ne pas être confondue avec les autres signes de ponctuation comme le point ou le point virgule, etc.

Un certain nombre d’enfants sont tellement préoccupés par le fait de lire les différents mots écrits sur la feuille qu’ils en oublient les virgules (et parfois même les points). Ils savent bien qu’elles sont essentielles mais ne peuvent pas les prendre en charge à cause de la place trop prégnante qu’occupe le décodage dans leur lecture.

La virgule, un signe graphique pas comme les autres

En tant que parents, il vous faut simplement expliquer à votre enfant que la virgule est un petit signe écrit qui permet de faire des pauses au cours de la lecture orale ou silencieuse. Il vous faut également savoir qu’il n’est pas inquiétant outre mesure que votre enfant n’en tienne pas toujours compte lors de sa lecture durant les premiers mois de l’année de CP. Cette régulation se fera de plus en plus spontanément à mesure que votre enfant progressera dans la maîtrise du code et dans sa fluidité de lecture.

Pour conclure, on peut également préciser que la virgule est parfois confondue avec l’apostrophe car ces deux signes graphiques se ressemblent. Si cela est le cas de votre enfant, aidez-le à prendre des repères spatiaux en lui montrant à l’aide des lignes et des interlignes du cahier, la différence de positionnement de chacun de ces deux signes.

 

 Leçons associées à la gestion de la virgule


Partager cet article :