Sélectionner une page

La gestion de la majuscule et du point en lecture au CP

La majuscule et le point au CP

 

Où est la majuscule ?

Pour qu’un enfant sache où commence et se termine une phrase, il devra être en mesure de repérer les majuscules et chaque point du texte.

Cette compétence est dite ‘métalinguistique’ car elle oblige l’enfant à porter son attention sur certains éléments graphiques (ici, la majuscule et le point) du texte du type ‘petit linguiste’.

En effet, les frontières d’une phrase sont normalement la majuscule et le point structurant une unité de sens. Ainsi, chaque phrase apporte son lot d’informations, porteuse d’un sens commun.

Enfin, chaque texte est constitué de plusieurs phrases élaborant progressivement un tableau vivant, une scène dynamique, un film de l’histoire lue.

Rappel : une phrase écrite est un mot ou un groupe de mots commençant par une majuscule, se terminant par un point et ayant un sens. Ces trois éléments doivent être présents en même temps pour que l’on puisse parler de phrase écrite. En effet, les enfants ont souvent tendance à dire qu’un groupe de mots commençant par une majuscule et se terminant par un point est une phrase alors que ce qui est écrit n’a pas de sens.

Les rôles de la majuscule en lecture

La majuscule fait partie de la famille des signes de ponctuation.

Elle remplit de nombreux rôles dans une phrase, les trois plus importants sont les suivants :

–       Informer le lecteur qu’une nouvelle phrase démarre.

–       Signaler au lecteur que nous sommes en présence d’un nom propre.

–       Raccourcir une expression un peu longue à écrire en un sigle conventionnel.

Remarque : bien qu’étant une situation assez peu fréquente, la présence de la majuscule peut permettre à l’auteur de mettre un mot en relief dans le texte qu’il aurait choisi, souhaitant attirer le regard du lecteur sur celui-ci. Certains mots sont même écrits en capitale d’imprimerie indiquant au lecteur que le personnage crie par exemple.

Attention également aux noms propres possédant forcément une majuscule mais se situant en milieu de phrase. Cela peut induire l’enfant en erreur dans sa recherche du début de la phrase ou dans le comptage du nombre de phrases dans le texte. Dans ces situations, l’élément le plus pertinent à prendre en compte n’est donc pas la majuscule mais le point.

Les enfants rencontrent dans la diversité des écrits qui leur sont proposés les majuscules en script et les majuscules cursive.

Les majuscules en écriture script :

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

Les majuscules en écriture cursive :

A   B   C   D   E   F   G  H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q    R   S   T  U  V   W   X   Y   Z

Lorsqu’un enfant apprend à lire, les majuscules à connaître vont être celles écrites en ‘script majuscule’ car ce sont elles qui seront présentes dans les petits textes de lecture.

Il est donc recommandé que chaque enfant sache reconnaître les lettres majuscules écrites en script dans un texte avec leur doigt et réussir à les nommer. Cet apprentissage se fait bien sûr progressivement.

Remarque : attention, certains enfants peuvent confondre les lettres MAJUSCULES avec des lettres écrites en ‘script minuscule’ ayant des barres ou des queues comme les lettre : d, t ou p, g par exemples qui leurs semblent, de leur point de vue, également très grandes sur le papier.

Attention : les lettres écrites en majuscule cursive ne seront étudiées qu’au cours élémentaire première année. Elles ne sont pas une priorité du cours préparatoire.

Le rôle du point en lecture

Le point en lecture fait partie des signes forts de la ponctuation comme la majuscule.

Il permet de construire les unités de sens du texte, phrase par phrase.

Une des difficultés qu’ont les enfants au niveau de la lecture orale est de repérer les points situés en fin de phrase pour moduler le ton en baissant leur voix.

Toujours en lecture à haute voix, les points d’interrogation et d’exclamation posent également un double problème aux enfants : tout d’abord ils doivent les reconnaitre en tant que point, puis ils doivent prendre le ton adapté (une phrase exclamative ne se lit effectivement pas avec le même ton qu’une phrase interrogative). Les autres points du type : les deux-points, le point virgule et le point d’exclamation relèvent plus du cours élémentaire 1ère année.

Le point sert également à bien faire la différence entre une ligne et une phrase même si c’est souvent le choix du bon mot par les élèves qui posent réellement problème.

Les piliers de la phrase : majuscule et point

Ce qui nous semble important est que la notion de phrase soit bien stabilisée avant d’entamer toute comparaison avec la notion de ligne.

La majuscule et le point sont les deux piliers visibles graphiquement dans la notion de phrase mais le sens ne doit pas en être évacué pour autant.

Beaucoup d’enfants repèrent rapidement le point ordinaire mais beaucoup plus difficilement les points d’exclamation et d’interrogation.

En tant que parents d’élève, il faudra les leur signifier systématiquement si besoin.

 

 Leçons associées à la majuscule et au point au CP


Partager cet article :