Sélectionner une page

Cet article a été rédigé pour lireaucp.fr par « Charivari », professeur des écoles dans le Loiret. Son blog dans lequel elle partage des ressources utiles aux professeurs rencontre un vif succès sur la toile. Elle est aussi maman de deux enfants.

La plupart des anciens profs, ceux qui enseignent depuis 20 ou 30 ans, se disent inquiets par la baisse générale des capacités d’attention des élèves d’aujourd’hui. Pourtant, certains élèves sont plus attentifs que d’autres.

Alors pourquoi mon enfant n’arrive-t-il pas à se concentrer ? Bien sûr, il peut s’agir de fatigue. L’heure du coucher et la régularité du rythme sont sans doute les premières variables à « ajuster » si on réalise que son enfant n’est pas assez attentif en classe.

Mais il y a un autre ennemi de la concentration dans la plupart de nos maisons : la télévision.

La télévision, ennemi de la concentration des enfants

Quand je joue aux légos et que je ne suis plus attentif, ma construction s’interrompt.

Quand je joue aux playmobils et que je  ne suis plus attentif, mon histoire imaginaire s’arrête.

Si je fais une partie de Mémory et que je ne suis plus attentif, je perds la partie.

Mais si je regarde la télé et que je ne suis plus attentif… l’histoire continue.

Un enfant qui regarde beaucoup la télé apprend peu à peu que ce n’est pas grave de ne pas être attentif : tout continue normalement.

On aura beau lui dire, lui répéter, lui marteler que « c’est important d’écouter la maitresse à l’école », si, pendant plusieurs heures par jour, il apprend à faire le contraire, toutes nos bonnes paroles seront vaines.

 

Trois astuces pour stimuler la concentration de l’enfant

C’est bien joli tout ça, mais la télévision fait partie de l’équipement de la maison, alors comment faire pour que mes enfants ne la regardent pas trop ? Quand je discute de ce sujet avec les parents de mes élèves, je donne 3 astuces :

1. Limiter les nombre de téléviseurs

La première, c’est de limiter le nombre de télés dans la maison. Pour l’enfant, une seule télé suffit dans la maison, et, en tous cas, il faut éviter à tout prix d’en mettre une dans la chambre de l’enfant.

 2. Règlementer l’usage de la télévision

Deuxième astuce : créer des règles qui limitent les créneaux horaires et les jours où la télé est autorisée à la maison. Chaque famille peut inventer le siennes. Dans la mienne, par exemple, c’est :
« Jamais de télé le matin » (c’est-à-dire pas de télé entre le réveil et le repas du midi).
Nous avons aussi « Pas de télé le mardi, le jeudi ni le samedi ». Nous avons donc des jours où, pour toute la famille, la télé reste éteinte. Ce sont des jours où nous consacrons nos soirées à la lecture ou aux jeux de société en famille. Cette règle a le mérite de casser des routines du type « je rentre, j’allume la télé », avant même de savoir quel est le programme.
Chaque famille peut choisir ses règles en gardant en tête que le but est de limiter le nombre d’heures passées devant la télé et d’apprendre aux enfants à s’amuser sans.Précision importante : n’attendez pas que le nombre d’heures de télé pose problème pour instaurer ces règles. Ne vous dites pas « oh non, ça va, nous n’avons pas besoin de ces limites, Junior ne la regarde pas trop ». C’est justement maintenant que les règles seront très faciles à mettre en place, puisqu’il  ne la regarde pas encore trop. Il s’apercevra à peine de la nouvelle règle, et une fois que la règle est instaurée, elle est sera considérée comme « normale ». Au contraire, revenir en arrière et limiter la télé alors que l’enfant la regarde déjà trop sera plus compliqué à mettre en place.

3. Offrir des alternatives à la télévision

Les parents me disent souvent « à la maison, il joue peu tout seul ». Pourtant, en classe, en maternelle notamment, quand on sort des jeux chaque matin sur les tables et qu’on fait attention à les faire varier, les mêmes enfants jouent avec plaisir. C’est là qu’est l’astuce : sortir les jeux.Concrètement, cela veut dire que lorsque l’enfant rentre de l’école, il doit trouver, tout prêt, déballé sur la table, par exemple, le lundi de la pâte à modeler, le mardi un puzzle, le mercredi des légos, le jeudi un mémory etc… Et il y a de bonnes chances qu’il s’attable et ne pense même plus à allumer son écran favori !



Nous vous conseillons également ces articles :